Sant Serni de Tavernoles



Ir al Contenido

Objects Historiques



SANT SERNI DE TAVÈRNOLES ET LA BRANCHE DU CHEMIN DE ST.JACQUES PAR LE VALLÉE DU VALIRA


Dans nos études sur le Chemin de Saint-Jacques en Andorre, toujours profiter des excellentes données bibliographiques et, parfois, partiellement extrait d'un article publié en 2008 dans la revue Portaveu del Segre Mitjà, de Ponts, par le professeur et historien Mr. Manuel Gabriel Fons, avec la collaboration de M. Francisco Alcazar Domingo, actuel président de l'Association des Amis du Chemin de St.Jacques du Segre, également de cette population de Ponts. Nous disons donc que ces données mentionnées sont l'une des sources de ce document.


Rappelons quelques caractéristiques typiques du pèlerinage à Compostelle en était l'origine sociale des pèlerins: tandis que à St.Jacques était bourgeois, marchands et artisans des villes, et certains nobles, en Terre Sainte pourrait rien dire de façon concluante, mais que seulement ils étaient les nobles et le clergé, que le même Ramon Llull, qui, auparavant, avait également été à Santiago.
Disons aussi que pour certains chercheurs actuels, appelé le Chemin Catalan de Saint-Jacques a Galice est juste un rêve; ceci, cependant, est de rendre justice à la réalité historique. En fait, nous devrions parler d'un réseau de routes et de voies qui, bien qu'ils ne sont pas attribués en fonction notamment de Saint-Jacques, la vérité est que ont été parcourus par les pèlerins depuis le Xe siècle, et que, pendant le Moyen Age ils étaient les seuls moyens possibles pour atteindre Saint-Jacques de Compostela.
Comme les étapes ont été longues et fatigant voyage, il était nécessaire tout au long avait couvert les endroits où la réception des pèlerins, malades, pauvres ou non, et d'autres voyageurs pouvaient se reposer et manger quelque chose et. Le chemin du Segre aucune trace de certains points de l'accueil des pèlerins, comme l'hôpital de Santo Domingo à La Seu d'Urgell et plus dans le temps, le monastère de San Andrés de Tresponts près Organyà.
Par conséquent, nous pouvons dire avec une certaine confiance que le tronçon de la voie catalane à Saint Jacques de Compostelle passe par Saint Saturnin de Tavèrnoles et Anserall est en fait une branche très importante de la route principale qui traverse la vallée du Segre, utilisée depuis des siècles X -XI et tout au long du Moyen Age par les pèlerins à pied la plupart du temps à pied d'environ 30 ou 40 km un jour de congé comme le terrain à une vitesse de 7 ou 8 heures par jour. Nous pouvons aussi dire qu'il est l'ancienne route romaine reliant ces lieux et qui fait maintenant partie du GR-7.
Rappelons que l'une des plus ancienne connue de ces terres pyrénéennes pèlerins était évêque Ermengol qui pèlerinage à Galice peu avant sa mort en 1035.

 

En plus de leurs fonctions religieuses et comme nous l'avons dit avant, Sant Sadurní de  Tavèrnoles représentait pas seulement un poste de péage pour le commerce avec l'Andorre mais aussi un lieu de logements général, changer de chevaux et d'accueil de pèlerins en particulier où les deux si elles étaient malades ou pas, ils mangent et ils seraient pris en charge dans un endroit sans clôture monastique cet hôpital. Cette même chose pourrait être dite de ses prieurés dépendants et autres établissements tout au long du Chemin de Saint-Jacques

L'une des routes les plus long-courriers de l'ancienne Catalogne était la soi-disant Chemin du Segre, allant du Roussillon à la rivière Ebre, en passant par le port de la Perxa et les comtés de Cerdanya, Alt Urgell, Noguera et Segrià. Dans la gorge Tresponts encore quelques vestiges intéressants de ce sentier muletier construit au-dessus de la berge sont.
De cette façon catalane donne également des nouvelles d'une carte française publiée en 1648, pendant la guerre de la Séparation, qui soulignent également la route principale le français et l'alternative côtière à travers le Pays Basque et la Cantabrie, fait une mention spéciale des routes et à venir ils ont commencé à partir de la Catalogne de se connecter avec la route principale grâce à Aragon. Dans cette carte donne également la preuve de la branche qui reliait Puigcerdá, La Seu d’Urgell, Ponts, Lleida et à travers la vallée du Segre et (avant la conquête chrétienne de Balaguer) le voyageur pouvait se déplacer vers l'ouest par la route de la Conca de Tremp, à travers Montmagastre, Conca de Meià, la vallée d'Àger et le Montsec d’Estall dans l'Aragon Gaza.
Nous savons que le vaste inventaire des monastères et des églises dépend Abbaye Saint Saturnin de Tavèrnoles faite au temps de sa splendeur maximale (XI-XIIe siècles); classés par comtés, villes et/ou municipalités mises à jour. Il est assez grand pour vous en détail ici mot (accompagner une annexe); sa magnitude était pas de couverture de route seulement des pèlerins, mais aussi comme le berceau du monachisme Pyrénées puis allié de politiques territoriales des comtes d'Urgell.

Nous avons vu comment le monastère de St. Saturnin était tisser un filet de la route de pèlerins de sécurité à travers les différents établissements monastiques inféodé pour protéger la route du pèlerinage, à tout moment et sous la frontière avec l'Al-Andalous nécessaire; car une partie de la marque émergente des Pyrénées Orientales dans les premiers jours de sa vie comme un monastère.

 

La route de pèlerinage dans la vallée de la Valira:
Nous soulignons suit l'itinéraire alternatif qui longeait la principauté d'Andorre en cours et à venir de la ville de Foix: FOIX → PAS DE LA CASA → ENCAMP → RANSOL (Canillo) → ESCALDES → ANDORRA LA VELLA → SAN JULIÁ DE LÒRIA → La borda de Canturri → LA FARGA DE MOLES → DROITE DU VALIRA (Cabanelles → Chemin de Civís et Cortingles) → Sant Serni de Tavèrnoles → ANSERALL → Chemin de Parrota → SANT ESTEVE DEL PONT → CASTELLCIUTAT → Segre en avant ...
Dans cette section, on trouve, par exemple, l'église de Sant Jaume dels Cortals à Encamp; la de Sant Jaume d'Engordany, à Escaldes; la de Sant Jaume de Ransol, à Canillo. Valira en avant, nous devons parler de la de Saint-Jacques de Llirt, (ancienne annexe à Calbinyà à travers de la rivière) et Sant Jaume et Sant Michel de la maison Can Trullàs, à Ministrells (ancienne annexe d'Ars), les populations de l’Urgellet appartiennent actuellement à la municipalité de Les Valls de Valira. Près de La Seu d’Urgell, la Tour de Saint Jacques et deux vallées latérales du Segre plus tard, il faut mentionner l'église de Saint-Jacques de La Vansa (environ Montargull) et Sant Jaime, à Les Masies de Nargó, il a également connu sous le nom de Sant Jaume dels Remolins.

Actuellement:
Les glissements de terrain, la correction d'une section de la N-145 qui a déménagé à la droite de la Valira, l'amélioration des routes existantes, les renouvellements d'irrigation (canal de Bellestar et 4 peuples) etc, rend la récupération de cette ancienne chemin des pèlerins et ancienne route romaine est assez difficile. Quoi qu'il en soit, nous avons commencé à partir du Centre d'Études SST-Anserall faisons contact pour aiguiser les anciennes dimensions de mise en page. Certains tronçons sont ensemble: de Cortingles, sur l'ancienne route de Civís, par le cimetière municipal et le fond de Sant Serni de de Tavèrnolespour le ravin d’Anserall  et en bas de la rue principale du village; marcher jusqu'à l'ancien pont et vers le bas pour Anserall travail abandonnée sur le nouveau pont. De ce point, vous devriez faire un lien avec les sections peine agitées de l'ancienne route de Parrota et de se connecter avec la route menant à la Borda de Sant Esteve del Pont et le but du voyage à la N-260 de mettre fin à la connexion ( dans la zone de l'Hôtel El Castell) avec le tronc principal du Chemin de Saint Jacques du Segre a l’ancien terme de Castellciutat.

Nous avons informé toutes les administrations respectives (conseil municipal, conseil de comté) et aussi en Andorre en vue d'un projet public de récupération, la conservation ou l'entretien de cette route, qui est classée comme une voie verte et alternativement promenade commence la route N-145 dans le but de promouvoir la connaissance de cette zone et, dans le même temps, peut servir à revitaliser la culture et l'économie du territoire.
Notre partenariat permet recherche de données sur le terrain et le soutien de la société civile de l'environnement avec l'intention de recevoir le patronage de développer adéquatement ce projet. Pour cela, nous exprimons sans aucun doute être réceptif à tout ce que vous voulez nous donner votre feedback sur ces tâches et de fournir des données d'être posée.

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
ANNEXE I - INVENTAIRE des monastères et des églises sous l'abbaye de San SADURNI Tavèrnoles faite au temps de sa splendeur maximale (XI-XIIe siècles); classés par comtés, villes et/ou municipalités mises à jour

 

Alt Urgell:

Alàs – Santa Maria

Albet (Castellbò) – Sant Martí – monastère

Aravell – Santa Leocàdia

Arfa – Sant Jaume

Bellestar – Sant Pere

Campmajor – Santa Eugènia de la Torre

Canals? – Sant Martí

Cassovall – Santa Cecilia d’Elins – monastère

Castellbò – Sant Andreu de Castellbó – monastère

Castellbó – Sant Jaume – monastère (dans la vallée de Castellbò)

Castellciutat – Sant Feliu

Castellciutat – Sant Esteve del Pont

Castelló – Santa Maria

Coll de Nargó – Sant Climent de Nargó

Coll de Nargó – Sant Esteve de Nargó         (l'emplacement actuel est inconnu)

Estamariu – Sant Andreu de la Quera – monastère[i]

Estamariu – Sant Vicenç

Iel (Bellestar?) – Sant Pere

La Llaguna?  – Santa Susanna

Ponts[ii] – Sant Miquel

Serra? – Sant Pere

Torrents – Sant Martí

Tost – Sant Iscle

 

Berguedà:

Cercs – Sant Salvador de la Vedella – monastère

Fígols de les Mines – Sant Cebrià

Fonogedell (Casserres) – Sant Miquel

Llinars d’Aiguadora – Santa Coloma

Mata – Sant Salvador - monastère[iii]

Vallcebre – Sant Julià

 

Cerdanya:

Alp -  Sant Esteve i Sant Hilari d’Umfred (o de Riufred)  - monastère

Ger – Sant Pere

Sagramorta (Alp)  – Sant Vicenç

 

Noguera:

Alòs de Balaguer – Sant Feliu

Balaguer – Sant Sadurní

Balaguer – Santa Maria

Bellcaire d’Urgell – Santa Maria i Sant Sadurní

Gerb – Sant Sadurní (au château de Gerb)

Les Avellanes – Santa Maria

Malagastre  (Foradada) – Sant Salvador

Ponts – Sant Sadurní (au château de Ponts)

Santa Maria de Meià – Santa Maria de Meià – monastère

 

 

Osona:

Casserres – Sant Pere - monastère

 

 

Pallars Jussà:

Isona – Sant Joan

Isona – Sant Vicenç de Clarà - monastère[iv]

Isona – Santa Maria

Isona – Santa Susanna?

Llordà – Sant Sadurní de Castell-Llordà

 

Pallars Sobirà:

Castellarnau (Farrera de Pallars) – Sant Esteve

Castellarnau (Farrera de Pallars) – Santa Maria

Escàs (Rialb de Noguera) – Sant Julià

Sant Romà de Tavèrnoles (Llavorsí) – Sant Pere de Vellanega - monastère

Sant Romà de Tavèrnoles (Llavorsí) – Sant Romà de Tavèrnoles

Serret (Farrera de Pallars) – Sant Pere

 

Solsonès:

Ardèvol – Sant Sadurní

Caslarill? (Vall de Lord?) – Sant Martí

Cellers – Sant Celdoni i Sant Ermenter – monastère

Cellers – Sant Martí

Cellers – Sant Salvador

Cellers – Santa Maria

Les Cases de Posada (Navès) – Santa Eulàlia

Les Cases de Posada (Navès) – Santa Maria

Linya (Navès) – Sant Andreu

Lladurs – Sant Martí

Lladurs – Sant Miquel

Lladurs – Santa Maria

Lord (St.Llorenç de Morunys) – Santa Maria

Lorediano? (Vall de Lord?) – Sant Sadurní

Montcalb (Guixers)– Sant Pere

Ollers (St.Llorenç de Morunys) – Santa Creu d’Ollers

Ovesa? – Santa Maria[v]

Sant Llorenç de Morunys – Sant Llorenç de Morunys – monastère

Sant Sadurní de Llanera (Llanera de Solsonès) – Sant Sadurní [vi]

Sisquer (Guixers) – Sant Esteve

Sisquer (Guixers) – Sant Lleïr

Sisquer (Guixers) – Sant Quirze

Solanes (Lladurs)– Santa Maria

Toltern? (Vall de Lord?) – Sant Iscle

Valls (Guixers) – Santa Maria

Vilamantells (Guixers) – Sant Sadurní del Grau

 

 

Altres comarques:

Bages - Callús  – Sant Vicenç

Baix Empordà - Corçà - Sant Vicenç

Baixa Ribagorça – Lasquarri - Santa Maria, Sant Pere i Sant Martí de Lasquarri

Urgell – Agramunt – Santa Maria

 

Andorra:

Sant Julià de Lòria – Sant Andreu de Tolse

Engordany – Sant Jaume d’Engordany

Santa Coloma – Sant Vicenç d’Enclar


[i] À ne pas confondre avec le monastère de Saint-Vincent de Pinsent.

[ii] Comme il a été dit dans le chapitre sur l'histoire générale, ce nom est trompeur de nombreux auteurs. Nous avons localisé l'endroit dans la région de la Noguera, mais est exactement de l’Urgellet: autrefois correspondait au petit village actuelle de La Farga de Moles agrégat à Arcavell, en bordure de l'Andorre, comme mentionné C. Baraut dans L’église de de St. Michael de Ponts....

[iii] Il a été identifié avec le sanctuaire de La Mata à Llinars d’Aiguadora, et également aussi avec des ruines au nord de l’Espunyola dans la paroisse de Coforb, avec des limites de Castellar del Riu et Corbera.

[iv] Connu aussi comme Sant Vicenç de Fontclara ou Sant Vicenç d’Isona.

[v] Peut-être il est l'ancienne paroisse de Santa Maria d’Ossea dans le nord 2km.de Naves, dans l’actuelle ferme de Can Feliu. La paroisse a été ajouté à la de Linya. (GEC)

[vi] Connu aussi comme Sant Serni de Llanera ou Sant Serni del Bosc

 

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< 

ANNEXE II – LISTE DE NOMS JAUME (=JACQUES) QUE ON SE TROUVE DANS LA ROUTE DE LA VOIE EN ANDORRE ET PARTIE DE L’ALT URGELL.
 
+ Patronymique de San t Jaume dels Cortals, Encamp
+ St. James et de St. Michael patrons de Can Trullà, au désert de Sant Joan de Ministrells (Valls Valira)
+Patronymique du désert de Llirt à la gauche de la Valira près Calbinyà (Valls Valira)
+ Tour de Sant Jaume, près de La Seu d'Urgell
+ Fête Majeur de Coll de Nargó – Sant Jaume - 25 Juillet
+ Segre bas, St Jaume de la Vansa (près Montargull) et St. Jaume de les Masies de Nargó également déclaré comme Sant Jaume de Remolins
+ Sant Jaume de Tuixén
 
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

ANNEXE III - DETAIL DES ÉGLISES ET ENDROITS DITS AUSSI SERNI OU SES DERIVES→ (*)

+ En Catalogne sont environ 120 églises dédiées à Saint-Sernin
+ JURISDICTION DE SAINT ZATORNIL  - Eglise consacrée à ce patronymique équivalent à notre Sadurní. Il est situé dans la vallée de Valdegovia (Àlaba) bien qu’est administrativement Burgos.

Andorra:

CANILLO – Sant Cerni de Canillo

NAGOL – Sant Cerni de Nagol

ORDINO – Sant Cerni de Llorts

Alt Urgell :

ANSERALL – église de l’éteint monastère de Sant Serni de Tavèrnoles

BASSELLA – Sant Serni de la Salsa

CABÓ – Sant Serni de Cabó

GAVARRA – Sant Serni de Gavarra

Alta Cerdanya:

ENVEIG - Sant Sadurní d’Enveig

TARGASONA - Sant Sadurní de Targasona

Alta Ribagorça:

ESPERAN (Pont de Suert)- Sant Sadurní d’Esperan

Baixa Ribagorça:

BIESCAS DE BARDAIXI – Sant Sadurní de Biescas de Bardaixí

Era Val d’Aran:

CANEJAN – Sant Sernilh

Noguera:

BARONIA DE RIALB – Sant Serni de Bellfort

VALL·LLEBREROLA – Sant Serni

Pallars Jussà:

CONQUES – église démolie du disparu petit château de Conques

GAVET DE LA CONCA – église de Saint-Sernin dans le village du même nom.

LLORDÀ – Sant Sadurní de Castell·Llordà.

SUTERRANYA – église paroissiale

Pallars Sobirà:

ALINS – Sant Serni de Noris

ALT ÀNEU – Sant Serni d’Àrreu

LA GUINGUETA D’ÀNEU – Sant Sadurní de Cerbi

LLAVORSÍ – Sant Sadurní de Baiasca

 

(*) Certaines données proviennent d'églises bloquent d’EN JOSEP URPÍ I PARELLADA- St. Sadurní d’Anoia http://esglesiessantsadurni.blogspot.com/2010_07_01_archive.html   :

 

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< 

ANNEXE IV – RÉPARTITION DES VILLAGES DE LES VALLS DE VALIRA AVEC LEURS PATRONYMIQUES RESPECTIVES :
 
DROITE DE VALIRA:

+Anserall                              Sant Serni de Tavèrnoles

+Arduix                                Notre-Dame d’Arduix (église-sanctuaire)

+Argolell                              Santa Eugènia

+Ars                                     Sant Martí

+Asnurri                                Santa Eulàlia   (C’était suffragant de St. Joan Fumat)

+Civís                                    Sant Romà       (à l'extérieur du village, ruines de la

                                                                         chapelle de Saint-Barnabé)

+Cortingles                           (1) (3)     (actuellement, c’est le siège de la maison d'hôtes

                                                              et restaurant Can Valenti)

+Estelareny                          (2) (3) (en dépendant de Santa Agnès de Farrera dels Llops)

+Farrera dels Llops             Santa Agnès

+La Farga de Moles           Notre-Dame de Meritxell  (2)   (anciennement St Roc et St

                                                                                               Michel)

+ (Sant Joan de)Ministrells   (3)        Sant Jaume

+Morters                               (1) (3)

+Ós de Civís                        Sant Pere

+Sant Joan Fumat                Sant Joan

 

GAUCHE DE LA VALIRA:

+Arcavell                              Sant Andreu

+Baixos de Calbinyà         (2)

+Bescaran                            Sant Martí

+Calbinyà                            Sant Tomàs         (ruines de l’église roman de St.

                                                                         Marguerite)

+Cervós *                             (1) (3)

+Escàs                                   (1) (3)

+ Feners,  les Torres de                (à midi de St Andreu de Calbinyà) (1) (3)

+Llirt                                     Sant Jaume (3)

+Sant Andreu de Calbinyà               (2) (3)                   Vieux village sur la route de

                                                                                       Calbinyà-Llirt                  

 

Ces lieux sont déserts: Cervós, Cortingles, Escàs, Estelaeny, Llirt, Ministrells, Morters, i Sant Andreu del Calbinyà.

 

* Le recensement de 1860 cite Cervós comme un endroit où il y avait une auberge et un moulin à farine près d’Anserall.  (Wikipèdia→Feners)

(1)           Pas d’église propre dans cette place

(2)           Pas d’église connue

(3)           Lieu déserte, dans le cas en ruines

 

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<Anserall, 05.04.2011<<<<<<<<<<<<<<<<<






Regresar al contenido | Regresar al menú principal